Le projet Borbonica

Borbonica, c'est quoi ?

Quelles espèces sont présentes sur ma commune ? Quelles sont les plantes protégées sur ma zone d'étude ? Quelle est l'aire de répartition de ce poisson ? Combien d'espèces d'insectes sont observées à La Réunion ?

C'est pour répondre à ce type de questions et permettre aux professionnels mais également au grand public d'obtenir une connaissance approfondie de l'état de la biodiversité réunionnaise que la plate-forme Borbonica a vu le jour.

Proposée par la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) et le Parc National de La Réunion (PNRun), la plate-forme Borbonica a été développée dans le cadre du Système d'information sur la nature et les paysages (SINP) dont elle constitue la plate-forme régionale de diffusion de données naturalistes (faune, flore, fonge).

Borbonica constitue ainsi un véritable centre de ressources (données brutes d'observations naturalistes, connaissance des espèces, statistiques, référentiels techniques et scientifiques) auquel peuvent contribuer l'ensemble des producteurs de données, qu'ils soient publics ou privés.

Pourquoi centraliser les données ?

La Réunion est riche d'une flore, d'une faune et d'une fonge importante, parmi lesquelles nombre d'espèces ne se trouvent nulle part ailleurs. Ce phénomène d'endémicité fait de La Réunion un territoire d'exception qu'il est indispensable de préserver.

Or, les données relatives à la répartition de ces espèces sont souvent hétérogènes dans leur format, éparses, non validées et difficiles d'accès. Cela constitue un frein à leur valorisation et par conséquent à la préservation de ces espèces.

Le regroupement, la standardisation, l'enrichissement et la diffusion en un point unique d'informations sur la biodiversité permettent de faciliter le partage au plus grand nombre de données fiables et de qualité.

carte_borbonica

Historique

Naturaliz, les prémisses de Borbonica

Dès 2015, le Parc national et la DEAL de La Réunion se sont rapprochés pour bâtir un partenariat afin de développer et d'animer un outil de diffusion les données de localisation des espèces de faune et de flore à La Réunion. Cet outil avait notamment pour vocation de servir de plate-forme régionale SINP.

Après une analyse des différentes solutions technologiques existantes, le choix s'est porté sur l’outil “Naturaliz” développé par la société 3liz .

L'outil permettait en effet de gérer l'import, la consultation et l'export de données d'observations naturalistes selon un format conforme aux standards du SINP et avait précédemment fait preuve de son efficacité puisqu'il était déjà utilisé par plusieurs structures :

  • depuis 2009 par le Conservatoire botanique national de Mascarin avec la plate-forme de gestion des données botaniques de La Réunion Mascarine cadetiana ;
  • depuis 2013 par le Parc national de Guadeloupe avec la plate-forme régionale SINP Karunati.

Sur ces bases, la DEAL et le PNRun ont commandé en 2016 une transposition de l'outil Naturaliz à La Réunion ainsi que le développement de nouvelles fonctionnalités (exports au format WFS, gestion des adhésions au SINP, validation des données, statistiques…). C'est ainsi que Borbonica a vu le jour en novembre 2017. De nouvelles fonctionnalités sont régulièrement ajoutées afin d'améliorer l'ergonomie et de s'adapter aux novuelles technologies disponibles.

Un projet partenarial inter-DOM

Dès 2016, des échanges réguliers ont eu lieu entre La Réunion et la Guadeloupe. Ces échanges se sont intensifiés au fil du temps et depuis 2019 Karunati et Borbonica utilisent la même version de Naturaliz. Les développements applicatifs sont désormais communs et partagés financièrement entre les deux régions. Ces mutualisations ont vocation à garantir la pérennité de l'outil Naturaliz et d'assurer sa visibilité en tant que plate-forme régionale SINP. En outre, en élargissant la communauté des utilisateurs, elles favorisent également les partages de retours d'expérience.

Un outil open source collaboratif issu du monde du libre

L'utilisation exclusive d’outils libres était un élement clef du cahier des charges initial de Borbonica. La plate-forme est ainsi construite sur les outils QGIS et le plugin Lizmap, QGIS server ainsi que PostgreSQL et sa cartouche spatiale PostGIS.

Par ailleurs, le code de l'application est diffusé en open source sur la forge dédiée. Les contributeurs sont invités à se l'approprier et à le faire évoluer afin qu'il bénéficie à la communauté des utilisateurs.

Il en est de même du code du plugin Lizmap, que le projet Borbonica a conduit à enrichir par exemple en intégrant la possibilité de publier des statistiques.


En savoir plus :

Consulter le code source de l'application Naturaliz