Présentation du SINP

Un projet partenarial pour mieux partager les données naturalistes

Initié au niveau national par le ministère en charge de l'environnement en 2006, le SINP est une organisation collaborative déclinée au niveau de chaque région avec les producteurs et utilisateurs de données locaux. A La Réunion, il est animé par la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL). Il repose sur un important réseau de partenaires (associations, établissements publics, chercheurs, bureaux d'études…) dont certains jouent le rôle de tête de réseau , en charge de l’animation, de la collecte et de la validation des données pour un groupe d’espèces particulier.

L’objectif du SINP est de faciliter le regroupement, la validation et la diffusion des données géolocalisées sur la biodiversité : faune, flore, champignons et habitats naturels. Il permet de mettre à disposition gratuitement une information utile et fiable pour participer au débat démocratique, élaborer ou suivre les politiques publiques et les actions de conservation et éclairer le choix des aménageurs.

Le grand public, les décideurs publics ou privés, ou encore les professionnels peuvent accéder à ces données qui sont mises à disposition sur le portail Borbonica porté par la DEAL et le Parc national de La Réunion.

Quelles données sont concernées ?

Le SINP se concentre sur les données d’observations naturalistes, caractérisées par des informations portant a minima sur une date, un lieu, une espèce et un observateur.

Toutes les données sont concernées, qu’elles concernent des espèces terrestres ou marines, qu’il s’agisse d’observations occasionnelles, issues de protocoles scientifiques, de diagnostics écologiques ou encore de collections naturalistes (herbiers, échantillons dans les muséums, …). Ces informations peuvent être récentes ou, au contraire, dater de plusieurs siècles (herbiers historiques, échantillons dans les muséums…) et peuvent concerner des espèces aussi bien indigènes qu’exotiques.

L’organisation du SINP à La Réunion

Diverses instances permettent d'apporter des ressources techniques, scientifiques ou encore d'échanger sur les orientations du SINP : le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, le Comité technique et le Comité de suivi régional.

Cette organisation régionale est en lien avec la plate-forme nationale du SINP constituée par l’Inventaire national du patrimoine naturel, elle-même en lien avec le Global Biodiversity Information Facility. Les données récoltées à La Réunion contribuent ainsi à la connaissance nationale et internationale grâce aux échanges réguliers de données avec les plates-formes de niveau supérieur. Les données de l'INPN sont en retour transmises à Borbonica afin de compléter la connaissance accessible localement.

Les règles d’organisation et d’échange de données sont décrites dans une charte régionale validée en juin 2017 . Elles ont fait l'objet d'une reconnaissance nationale via l’habilitation reçue par Borbonica le 14 mars 2019.

organisation-sinp-974.jpg


En savoir plus :

Consulter la charte régionale du SINP